Le Courant des Choses (OS​.​071)

by Rodolphe Alexis

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      €7 EUR  or more

     

1.
2.
3.
4.
La vigie 12:43

about

Le courant des choses

« Tout peut être un paysage »*

Ce disque réunit une série de pièces sonores créées à partir de son exposition personnelle" Le Courant des choses", qui s'est tenue au Sémaphore de La pointe du Grouin du 1er juillet au 31 aout 2018. Conçue durant une période résidence étalée entre l'automne et le printemps, l’exposition regroupait une dizaine d’œuvres alliant photographie, vidéo, installation et composition musicale et rendait compte d’un travail d’observation, de collecte et d’échanges autour du paysage de ce fragment de côte bretonne.

Résidence et expositions produites par le Bon Accueil avec le soutien du Conseil départemental d'Ille-et-Vilaine dans le cadre d'une résidence-mission.
Scénographie d'exposition : Le Bon Accueil
Co-production, Rodolphe Alexis, Le bon Accueil et Optical Sound - 2019

-----

Sur la ligne de côte

Là-bas, en face, au loin, très loin, plus loin que ne savent voir les yeux même des vigies qui veillent sur l’horizon changeant du creux du coude de la Manche, se tient un couloir redouté, un corridor invisible qui se transforme en menace sans crier gare, sur une renverse de la marée, un changement de vent, une houle qui se gonfle, un clapot qui se creuse : c’est le passage de la Déroute, étroit couloir entre la côte du Cotentin et les îles anglo-normandes, bordé de récifs et de haut fonds, que la mer tantôt cache, tantôt dresse, de sa respiration profonde. Les courants par moments y filent plus vite que les meilleurs bateaux, poussés par une énergie invisible venant soudain par le nord, d’une puissance versatile que rien ne semble arrêter vers une perdition assurée. Pour qui, marin emporté par l’avarie et la démesure des éléments, parvient par chance à en réchapper, s’impose bientôt sur sa route, comme la promesse du sud, la Pointe du Grouin. Sans doute la Pointe fait-elle signe de la fin d’un cauchemar, même s’il reste bien peu à parcourir, et beaucoup à la fois, pour rejoindre le monde des humains et la ligne de côte, quand la terre, toute proche, dresse ses défenses, telles les lames en charpie de la pointe qui avance vers lui. Car c’est là qu’est le dernier danger, dans cette zone du contact

furieux entre les éléments, la grève : ce dernier pas, ce dernier bord pour rejoindre le monde ferme, celui des terriens.

Sur la terre ferme, les regards se tournent toujours, en attente d’une apparition, sur cette vaste scène mouvante qu’offre le large. Quand il s’est trouvé invité à prendre son quart d’artiste-guetteur dans le sémaphore de la Pointe du Grouin, Rodolphe Alexis à son tour s’est pris au spectacle, en singulier observateur, lui l’habitué de la prise de paysage par la captation sonore. Aussi, installé dans la salle d’observation du sémaphore, il y rapporté des signes du paysage. Le fruit de toutes sortes de cueillettes, et de celles qu’il a partagé, glanant objets et paroles, avec des écoliers et des visiteurs, des explorateurs attentifs aux plus petites échelles comme aux plus grandes, de ces choses que l’on regarde à la loupe ou au travers de l’objectif de la caméra. Et de ces choses que l’on écoute. Parfois, il faut prêter l’oreille. Et parfois même traduire d’un langage à l’autre pour que l’immuabilité d’un rocher, qui s’impose en crête colorée aux tourments des courants contradictoires, pour inscrire sur les portées offerte à l’interprétation des musiciens les signes faits notes, les notes faites son. Au dépend de l’écriture savante du compositeur, c’est le profil, les accidents minéraux, la silhouette de l’Île des Landes —ce lambeau de granit qu’habitent les oiseaux— qui guident la main sur la partition, dessin mélodique aux harmonies d’accident. Dépliée en panorama, la partition fait paysage au visiteur, et redonne vie, réservoir de sensations musicale, aux formes sonate que les cordes des interprètes font vibrer, vibrer encore, toujours les mêmes et à chaque fois différentes, comme le mouvement-même de la marée, comme le souffle atmosphérique qui porte le long bruit des vagues et parfois l’écho d’une voix. C’est ainsi un paysage subjectif, où l’harmonie et la dissonance se fondent en flux, que ce disque rend à la Pointe du Grouin, paysage écrit et décrit, lu et relu, joué et déjoué pour une écoute attentive.


Christophe Domino

credits

released December 23, 2019

Remerciements :

Félicie Bazelaire, Cyprien Busolini, Arnaud Chevrier, Cécile Hartmann, Yoko Fukushima, Ivan Klimov, Mael Le Golvan, Stéphane Rives, Vincent Voillat, Le personnel du sémaphore de la pointe du Grouin : Major Raoul Gloaguen, Maître Principal Joel Calvez, Maître Principal Loïc Le Flanchec, Maître Principal Thibaud Uyers, Madame Catherine Le Goff Principale du Collège de Cancale, les élèves de la classe de 4eme2 et leurs professeurs : Karine Gaudichon, Valérie Passoni-Guillouzo, Laurence Poiron, L’agence départementale du Pays de Saint-Malo, Le service Action culturelle, Le service Patrimoine naturel, Benoît Subileau, L’association Bretagne Vivante, Le Bon Accueil.

license

all rights reserved

tags

about

Optical Sound France

Optical Sound is a hybrid and atypical, furtive and mobile structure that draws its own boundaries between experimental music and contemporary art. Long before the musicians' exodus to the more inviting regions of the visual arts - record crisis compels and insatiable thirst for novelty - Optical Sound has been working since 1997 on interdisciplinary mixing

www.optical-sound.com
... more

contact / help

Contact Optical Sound

Streaming and
Download help

Redeem code

Report this album or account

If you like Le Courant des Choses (OS.071), you may also like: